arbre_1.jpg


L'arbre généalogique de la famille Boeckel remonte au 16ième siècle : Michel Boeckel (1530-1564) né à Barr, village voisin de Mittelbergheim est drapier. Son petit-fils, Jonas Boeckel (1636-1707), boucher, s'établit à Mittelbergheim.

Les Boeckel sont alors bouchers de père en fils. Jean-Nicolas Boeckel (1708-1776) ouvre une auberge, 'Au Pied de Boeuf'.

C'est Frédéric Boeckel (1812-1873), alors boucher et aubergiste, qui crée l'entreprise commerciale de vin en 1853.


A cette époque, la majorité des familles de Mittelbergheim, en marge de leur profession, exploite quelques hectares de vignes dont ils vendent le raisin.

Frederic_Boeckel_2.jpg

Frédéric Boeckel devient marchand de vin, activité reprise par son fils Emile (1853-1937) qui va faire la notoriété de la Maison BOECKEL et créer les premiers vins de terroirs. Ainsi, il donne naissance au Riesling 'Brandluft', issu du vignoble du même nom qui borde le village de Mittelbergheim.

Frédéric (1885-1966) et André Boeckel (1891- 1962), les fils de Emile, vont développer l'activité de négoce tout en assurant le développement de leur propre production : en 1950, ils achètent les parcelles au lieu dit 'Wiebelsberg', sur la commune de Andlau, d'où est issu aujourd'hui encore notre Riesling Grand Cru Wiebelsberg, vin d'une grande finesse.

Emile Boeckel et son fils Frédéric

En 1971, Emile, le fils de André, est à la tête d'une exploitation d'une dizaine d'hectares, connue et reconnue dans le monde entier. En 1979 Emile lance la production de Crémant d'Alsace qui reste à ce jour une fierté de notre maison.

Aujourd'hui, nous, jean-Daniel et Thomas Boeckel, 5ième génération de viticulteurs, avons repris la suite de notre père Emile et dirigeons le domaine qui compte 23 hectares de vignes.

Jean_Daniel_et_Thomas_Boeckel_1.jpg

Depuis une quinzaine d'années, nous avons transformé le domaine afin de lui faire prendre le virage du 21ième siècle :
aménagement des caves centenaires pour s'adapter aux nouveaux outils de production, passage à une agriculture biologique, nouvelles étiquettes, ouverture à de nouveaux marchés comme la Chine...

Tout celà en gardant comme priorité la qualité des vins Boeckel qui reste la marque de fabrique de la maison depuis plus de 150 ans.

  
                Jean-Daniel et Thomas Boeckel